Vous avez un projet de faire refaire vos plafonds ?


Vous avez un projet de faire refaire vos plafonds ? 


Traitement Habitat déplacement et devis gratuit sous 48H ! 


Les étapes pour rénover son plafond :


Bien que ce ne soit pas la partie de la pièce la plus facile d’accès, un plafond dégradé, cloqué, taché ou fissuré doit être rénové. Comment lui redonner une apparence irréprochable ? Les étapes pour une remise à neuf.


Première étape : un diagnostic en règle

Avant de décider du traitement, il faut examiner le plafond pour déterminer la date de sa construction ou de sa dernière rénovation et les matériaux employés.

L’époque de construction est en effet un indice majeur pour connaître le type de structure du plafond.


Dans les maisons anciennes, on trouve généralement des plafonds en plâtre enduit sur un lattis de bois fixé entre les poutres et les solives.

Dans les maisons récentes, le plafond est souvent constitué d’une dalle de béton d’une seule pièce ou de gros blocs de béton ou de briques entre des poutrelles métalliques ou encore de plaques de plâtre vissées sur des solives.

Deuxième étape : traiter les problèmes

Il faut impérativement trouver les causes des dégradations pour effectuer les réparations nécessaires avant d’entamer une remise à neuf du plafond. Les fissures interviennent principalement sur les plafonds anciens en plâtre ou plaques de plâtre. Elles peuvent être dues à des mouvements de la maçonnerie, à des variations dimensionnelles de l’enduit ou des matériaux appliqués sur le plâtre ou à des fuites ou infiltrations. Un plafond écaillé ou cloqué doit être brossé afin que toutes les parties qui ne tiennent pas se détachent.


S’occuper des solives

Dans les maisons anciennes, où l’on trouve des solives, celles-ci ont la plupart du temps été habillées. Il n’est pas toujours facile de les récupérer en bon état une fois l’enduit enlevé.


Si les solives sont restées apparentes, elles nécessitent d’être décapées puis teintées, y compris l’espace entre ces solives.


Troisième étape : préparer un plafond avant de repeindre

Il faut avant tout identifier le type de peinture qui le recouvre : badigeon ou peinture à l’huile. Un badigeon doit être entièrement éliminé avant une nouvelle mise en peinture.


La mise en peinture du plafond

Le choix d’une peinture à haut pouvoir couvrant et opacifiant s’impose. Dans ce cas, une seule couche peut être suffisante, d’où le terme de peinture monocouche.

Selon l’aspect souhaité et la fonctionnalité de la pièce, il existe des peintures plus ou moins adaptées.

Pour la salle de bains : une laque glycérophalique imperméable qui supporte les condensations.

Dans les pièces à vivre : une peinture mate ou satinée acrylique ou vinylique mono ou multicouche peut être utilisée.

Les solutions pour dissimuler un plafond trop abîmé

Il est possible de refaire tout l’enduit en plâtre ou de poser des plaques de plâtre (type Placoplatre).


Il existe aussi des dalles de plâtre ou de polystyrène à coller directement sur le plafond qui font plutôt office de «cache-misère».


Les lambris en bois ou PVC peuvent également dissimuler un plafond irrégulier.


Une autre solution consiste à poser du papier peint épais directement sur le plafond ou encore mieux du papier à peindre à base de fibres de verre qui gomme parfaitement les irrégularités de surface.


La réalisation d’un plafond suspendu ou tendu nécessite la compétence d’un spécialiste.

Commentaires : Laissez un commentaire

* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.