Rénover les murs de votre habitation mode d’emploi :


Plusieurs étapes sont nécessaires à la rénovation des murs d’une habitation. Réparation, préparation, décoration sont indissociables pour un résultat optimal.

1. Réparer avant de rénover

Des murs abîmés, défraîchis, à la décoration un peu dépassée nécessitent d’être rénovés. La première étape consiste à matérialiser les problèmes : peintures trop vieilles, papier peint obsolète, trous, fissures, taches d’humidité ne se traitent pas de la même façon.

Dans un premier temps, le peintre ou le spécialiste chargé des travaux, doit nettoyer tout le mur, reboucher les trous avec de l’enduit de rebouchage, faire tomber les morceaux de plâtre qui ne tiennent plus ou creuser les fissures afin de retrouver une surface saine. Il est impératif de donner au mur un aspect parfaitement lisse afin qu’il puisse accueillir tous types de revêtements. Pour cela, après réparation, il est conseillé de passer le mur à la ponceuse ou au papier de verre afin d’éliminer toutes les irrégularités.

Si les fissures semblent dues à des variations dimensionnelles, donc susceptibles de réapparaître, il est préférable d’opter pour des matériaux couvrants comme les plaques de plâtre ou de la toile de verre.

2. Recouvrir un mur en mauvais état

Il faut toujours réparer avant de poser un revêtement sur un mur surtout si celui-ci présente une surface irrégulière.

L’objectif est ensuite de camoufler les imperfections avec des matériaux adaptés et le choix est assez vaste :

  • Les enduits décoratifs sont suffisamment épais pour dissimuler les petits défauts sans affecter la structure du mur. Tadelakt, stucco, enduit à la chaux donnent de bons résultats et offrent une esthétique originale.
  • La solution du doublage de mur peut s’imposer si les irrégularités sont vraiment très prononcées. Les panneaux de placoplâtre à coller sont très pratiques pour créer une seconde peau qui peut ensuite être peinte, recouverte de papier peint ou carrelée. Si les défauts dépassent 15 mm de profondeur, il faut choisir des panneaux à poser sur rails métalliques fixés sur des profilés.
  • Les lambris bois ou pvc, collés ou clipsés, peuvent aussi être mis en œuvre sur un mur abîmé mais il ne règle pas les problèmes sous-jacents d’humidité par exemple.
  • La toile de verre, avec ses fibres de verre et ses reliefs très prononcés, a toujours été considérée comme une solution miracle mais elle se pose comme un papier peint et la surface doit donc être préparée.

3. Rénover un mur avec de la peinture ou du papier peint

Opter pour de la peinture ne se limite pas au choix de la couleur ou de la finition, mate, satinée ou brillante. Les peintures sont fonctions des caractéristiques du support et des pièces auxquelles elles sont destinées.

  • La peinture acrylique,glycero, alkyde émulsion ou encore époxy proposent des avantages et des inconvénients propres à leur formulation.
  • Les peintures naturelles ou biologiques sont à préférer dans les pièces moyennement fréquentées comme les chambres à coucher car elles sont plus fragiles et leur durée de vie est limitée.

Le choix du papier peint est avant tout esthétique mais il existe des produits particulièrement pratiques pour la rénovation :

  • Le papier peint intissé blanc à peindre, à ne pas confondre avec la toile de verre existe en version recouvert d’une couche de vinyle qui limite le phénomène d’absorption. Il est aussi plus épais et plus solide.
  • Les papiers peints vinyle ou vinyle expansé présentent une fine couche de PVC qui les rend imperméables mais aussi plus lourds et plus épais.

Commentaires : Laissez un commentaire

* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.